L’Etude Geologique de JICA
Aperçu
Provinces Métallogéniques
Guideline
Référence
Geologic Provinces
  Géologie générale de la Mauritanie
  Aperçu des gisements de minerai
    Tiris & Kedia Idjil
    Sfariat-Zednes
    Région du Tasiast
    Le Tijirit
    Guelb Moghrein
    Tabrinkout
    Kadiar
    Indice 78
    Oudelemguil
    Diaguili
    Guidimaka
    Jreida-Lemsid
Gisements majeurs
  La Koedia d Idjill
  Tiris
  Le Tasiast
  Le Tijirit
  Le Guelb Moghrein
  Le Guidimakha
Gisements majeurs 2
  Formation de fer de Tiris
  Formation de fer du Koedia Idjill
  Gisement d or de Tasiast
  Les gisements d’or et de cuivre dans les Mauritanides
Zones prometteuses
  Sélection des zones prometteuses
  Gisement prometteur et minéralisation
 
Le Guelb Moghrein

(a) Géologie
La partie du nord de la région Akjoujt esr représentée par le socle Archéen de l Amsaga, tandis qu à l Est elle est bordée par des formations sédimentaires du bassin de Taoudeni. L unité géologique principale dans cette région est le métabasalte d Akjoujt (métadolérites, roches volcaniques métabasaltiques) appartenant au groupe d Oumachoueima qui est constitué entre autres de schistes calcaires, de quartzites ferrugineux, de serpentinite. Au SW de la région, les granites de Hajar Dekhen chevauchent le groupe d Oumachoueima (Fig. 4.3.12).
Près du gisement Guelb Moghrein,on rencontre une chloritoschiste largement répartie provenant de roches volcaniques (andesitic -) basaltiques, et également des corps carbonatés sous forme de massif ou de lentilles ; il existe également, par endroits, des affleurements de micaschistes à muscovite et de schiistes noirs. quelque place il y a des affleurements de schiste du muscovite et schiste noir. La direction de schistosité est soit WNW-ESE soit NW-SE, avec un pendage de 25-40° vers le SW, ce qui est en conformité avec l ensemble de la région.

 

Carte géologique régionale du secteur d’Akjoujt

(b) Dépôt 
Le gisement de Guelb Moghrein est composé d un corps minéralisé oriental et d un corps occidental en conformité avec la schistosité des chloritoschistes. Actuellement l exploitation est uniquement concentrée sur le corps occidental dont la partie supérieure a été extraite. Le corps minéralisé est large de 60m, épais de 20m et long de plus de 300m et consiste en un remplacement de la roche carbonatée par des corps minéralisés à magnétite-malachite sous forme lenticulaire (Fig. 4.3.13). La direction est N 30-60°W, et le pendage 30-70°SW. La limite entre la roche carbonatée et le chloritoschiste est très nette. Le schiste sous-jacent au corps minéralisé renferme des indices de talc, d anthophyllite et de cummingtonite (Fig. 4.3.14). La roche carbonatée est grumeleux et contient des grandes quantités d oxydes du fer (magnétite, hématite, et limonite) lde couleur marron clair à roux. La roche carbonatée constituée de dolomite et de magnésite, et est prédominant en magnésium

 


Cartes géologique et géochimique du gisement de Guelb Moghrein
 
Cummingtonite et talc dans du carbonate à magnétite limonitisé

 

Concentré de magnésite dans du carbonate limonitisé

Il y a des minéraux sulfatés (accompagnés par de la covelline et de la malachite) qui remplissent des fissures larges de 5 à 2cm et traversant les chloritoschistes sur près de 20m de la base au sommet (Figure 4.3.16). Sur une section de la surface, des veines de quartz de 5 à 10 cm de large ont été observées coupant à travers le carbonate à magnétite, ou s intercalant parallèlement à la schistosité dans les chloritoschiste de la partie inférieure du gisement. Ces veines sont souvent associées entre autres à la malachite, la nontronite, la chlorite.

 

Affleurement de fissure contenant des minéraux sulfatés


L observation des carottes de forage a confirmé des minéraux sulfurés primaires tells que la pyrite et la pyrrhotite dans les carbonates à magnétite et dans les chloritoschistes

 

Occurrence of mineralized part in drill core on the Guelb Moghrein (1)


La magnétite est euhedrale avec grains grossiers d environ 1mm de diamètre. Dans la partie supérieure du corps minéralisé, la malachite, le chrysocolle et l azurite sont concentrés le long de fissures dans les carbonates ou sous une forme disséminée ou de film.

 

Occurrence of mineralized part in drill core on the Guelb Moghrein (2)




(c) Résultats des travaux de Laboratoire 
Les échantillons collectés sont listés dans l Annexe I, 11. L observation microscopique, l analyse par diffraction RX et l analyse chimique de roches et d échantillons minéralisés sont présentés dans l Appendice I, 12, 13 et 14.[analyse par diffraction RX].
L analyse par diffraction RX est présentée dans l Annexe I-2.7. Le Carbonate est principalement composé de magnésite associé à la dolomite. La sidérite n a pas été trouvée. Une partie de la base schisteuse du corps carbonaté minéralisé est constituée de nontronite, de talc et d anthophyllite. Les assemblages minéraux etla composition chimique suggèrent que la roche originelle était une dolomite ce qui explique la prédominance du Mg. Le minerai d oxydes de cuivre comprend de la malachite,de l azurite, du chrysocolle et des sulfosels de cuivre constitués d antlerite, de bonattite et de chalcanthite.
[Analyse chimique] 
Les statistiques descriptives de 48 éléments sont présentés dans l Appendice I- 2.9. La teneur maximale d or est de 9,89 g/t et 14 échantillons présentent des téneurs supérieures à 1 g/t. des minéralisations d or ont été constatées en de nombeux points. Cependant, l or natif n est observé qu au microscope. En utilisant la méthode d analyse chimique, l Analyse de la Composante Principale a été effectuée. Le facteur de chargement de chaque élément est résumé dans l Appendice I-2.10.
Dans le deuxième facteur matriciel, comme les éléments montrent une forte corrélation positive avec Au, la valeur du facteur chargement est supérieure à 0,7 pour Ag, As, Bi, Co, Cu, Ge, In, Ni, Se, Sn, Te et Zn. Le Cr est extrait comme un élément de forte corrélation négative avec Au.
La carte d anomalie géochimique représentant les anomalies d or, de cuivre et de cobalt (>1 ppm Au,> 1% Cu et> 200 ppm Co) a été dressée et superposée avec la carte géologique de la Figure 4.3.13. Les anomalies de Cuivre supérieures à 1% couvrent les zones de répartition du minerai carbonatéabris la région de la distribution de minerai du carbonate. Les anomalies d or supérieures à 1 ppm se superposent avec les anomalies de cuivre, et une partie existe également dans les schistes verts. Les anomalies de cobalt supérieures à 200 ppm sont réparties dans les schistes verts de la base.
[Tests d inclusion fluide]
Des inclusions fluides ont été observées dans cristal de quartz au sein des veines de quartz accompagnés de malachite et de limonite, recoupant la base des schistes verts. Les dimensions des inclusions fluides sont comprises entre 10 et 20 micromètres. Elles sont principalement composées d inclusions polyphasées contenant des cristaux de l halite avec des inclusions gazeuses. La température d homogénéisation est dans l intervalle 240 - 320°C et la salinité entre 33 et 39 wt% eq NaCl. (Annexe I- 2.11).

[Datation] 
Les datations effectuées au K/Ar sur une cummingtonite issue du carbonate magnésien du minerai idiquent des âges de 745±84Ma et 673±47Ma (Annexe I-2.12). Cela correspond à la période Strutienne du Protérozoïque qui serait l âge de la formation du gisement.

(d) Considération
Il est suggéré que les gisements se sont formés après le remplacement du carbonate par une solution minéralisée, parce que les minéralisations d or et de cuivre se sont produites strictement à l intérieur et autour des carbonates dolomitiques riches en magnésium des schistes verts. Aussi, la masse minéralisée montre des formes lenticulaires dûes à la réflexion des indices de la roche originelle.
Dans la partie inférieure de la masse de carbonate minéralisé, le magnétite est accompagnée par minéraux sulfurés de pyrite, de chalcopyrite et de covellite. En revanche, la partie supérieure de la masse minéralisée montre le développement d une zone oxydée comprenant des oxydes du fer, des carbonates de cuivre et des sulfosels de cuivre composés de goethite, malachite, azurite, chrysocolle, antlérite, bonattite et chalcanthite. Cela suggère que le cuivre trouvé dans la partie supérieure de la masse minéralisée a été oxydé, s est par la suite dissous dans la nappe souterraine peu profonde.
Il est possible d observer à l oeil nu des concentrés d or associés à des oxydes de cuivre composés de malachite, d azurite et de chrysocolle. Il est également clair que l anomalie géochimique d or se superpose bien avec l anomalie du cuivre. Les faits précités permettent de confirmer que l or et le cuivre a agi de façon similaire lors des processus de transformation depuis le fluide minéralisé jusqu à sa précipitation.
Les concentrations des minéralisations de cuivre et d or sont disséminées et se trouvent dans des veines le long de fractures et de fissures dans le gisement de Guelb Moghrein. Donc, cela montre que les zones de fractures et de fissures formées à la suite de mouvements tectoniques dans la roche encaissante sont devenues les voies de passage privilégiées des solutions hydrothermales.
Les veines de quartz qui coupent les carbonates à magnétite, celles qui renferment du cuivre associé à l or, ou sont disposées parallèlement à la schistosité, sont des voies de passages évidentes des remontées hydrothermales à partir des profondeurs. Dans les veines de quartz contenant de la malachite, les inclusions polyphasées renfermant des cristaux de halite sont généralement observées. La température d homogénéisation varie de 240 à 320ºC, et la salinité de 33 à 39 wt% eq NaCl. Ceci suggère donc que la haute teneur de salinité du fluide est liée aux minéralisations de cuivre et d or.
Parce que le cobalt et le nickel sont les éléments dominants dans les roches mafiques, les deux éléments auraient pu être transportés à partir des roches sous-jacentes aux carbonates et aux roches mafiques aux alentours du gisement. La baisse de la teneur en chrome implique que le fluide à l origine du minerai contenait du chrome oxydé dans les roches mafiques et ultramafiques et l a dissous.
La particularité de la minéralisation de l or dans le gisement de Guelb Moghrein suggère les éléments Au, Cu, Co, Ni, Zn, Ag, As ont précipité avec une forte corrélation positive. (Annexe I- 2.8). Le Cobalt et le nickel auraient pu être transportés à partir des alentours des roches mafiques tels que décrits plus haut. Il est possible que l or, l argent, le cuivre et l arsenic soient associés à des roches plutoniques acides dans des conditions acides ou intermédiaires plutôt que de roches mafiques (par exemple Thompson et Newlerry, 2000 ; Sato, 2000).

[Analyse par télédétection] 
L image ASTER de la région Akjoujt incluant le Guelb Moghrein et Tabrinkout, et les images ASTER du voisinage du Guelb Moghrein sont présentées dans la Figure 4.3.18. L évaluation de l analyse d image se présente comme suit :


 

Images Satellite de la région d Akjoujt et du gisement de Guelb Moghrein

" Le métabasalte d Akjoujt qui contient des carbonates et des gossans silicifiés à l endroit de formation du gisement de Guelb Moghrein se distingue par une texture grossière et lithofacies brun sur l image ASTER en Fausse Couleur.
" Dans la partie du sud et du sud-est du gisement du Guelb Moghrein, le métabasalte d Akjoujt est extrait en bleu (oxyde du fer) ou en vert bleuâtre mélangé avec le rouge pourpre (oxyde du fer et carbonate) sur la base du Band Ratio (RGB: 4/8, 4/9, 1/3). Ce rationnement est efficace pour sélectionner le métabasalte d Akjoujt.
" Mais, dans la partie du nord du gisement, le bleu sur l image du rationnement est largement réparti, et le socle de l Amsaga (granite et migmatite) est même inclus dans la partie de couleur bleue